Comité d'action Pour la défense Des intérêts de Tendouck: Conférence de presse du 01 Août 2010

  •  Chers journalistes de la presse écrite et audiovisuelle,

Chers frères et sœurs de Tendouck,
Mesdames, Messieurs,
Suite à notre rencontre du 25 juillet 2010,
Nous voilà aujourd’hui réunis pour donner suite aux engagements pris lors de celle-ci et au cours de laquelle, les interventions étaient axées sur plusieurs points. Notamment :


  • Le futur lycée,
  • L’Espace Jeunes,
  • ·
  • Mais aussi et principalement, le cas des personnes malintentionnées qui œuvrent en coulisses, et qui, à chaque fois que le Président décide de confier un poste de responsabilité à un fils du Blouf, essaient, par tous les moyens, d’empêcher l’aboutissement de ses décisions.

Le cas du poste de santé de Tendouck,

Le cas du poste de santé de Tendouck,

Le futur lycée,

L’Espace Jeunes,

Mais aussi et principalement, le cas des personnes malintentionnées qui œuvrent en coulisses, et qui, à chaque fois que le Président décide de confier un poste de responsabilité à un fils du Blouf, essaient, par tous les moyens, d’empêcher l’aboutissement de ses décisions.

Le cas le plus récent est celui de notre frère, le Capitaine Gomis Diédhiou, sur lequel nous reviendrons plus en détails.

Nous vous avons donc conviés à cette rencontre pour vous entretenir des difficultés que le Blouf, en particulier le village de Tendouck, vit depuis que le Ministre Mamadou Lamine Keita a été parachuté à la tête du prestigieux Ministère de la jeunesse.

Avant d’entrée dans le fond des débats, permettez-moi, de vous faire un bref rappel du contexte de création de l’association ''HONNORO'', mise en place par le village et dont les réalisations et ses perspectives pour le développement sont exposées dans le document annexe.

 Tout est parti de la prise de conscience de la nécessité d'un effort collectif pour le développement du village de Tendouck qui a conduit les ressortissants dudit village à Dakar, réunis le Dimanche 3 Avril 1963 à la Sicap Rue 10 chez Doudou DIEME, à lancer l'idée de création d'une association de développement de Tendouck.

Au cours de cette réunion, les participants ont noté que le Gouvernement, malgré ses bonnes intentions et les efforts qu'il fournit, ne pourra pas, tout seul, satisfaire les besoins des populations. Celles-ci doivent s'organiser pour soutenir l'action des pouvoirs publics.

C'est ainsi que sur leur initiative, une réunion a été tenue le Dimanche 15 Mai 1966 à Tendouck. Son ordre du jour portait sur la nécessité et les voies et moyens de création d'une association de développement de Tendouck.

La principale décision de la rencontre a été la création de l'association dénommée "HONNORO", ce qui signifie, en langue nationale Diola, regroupement spontané pour la solidarité, l'entraide et le développement.

Les statuts de Honnoro furent adoptés le Dimanche 25 Décembre 1966. Cette date marque aussi celle du démarrage de ses activités.

Devenue opérationnelle la même année, ''HONNORO'' qui regroupe actuellement quinze (15) sections géographiques à travers le pays et à l'étranger, quatre (4) commissions techniques, cinq (5) comités de gestion et supervise les activités des quatre (4) associations affiliées, ambitionne à devenir, pour le village de Tendouck, un instrument efficace de coordination, d'intégration et de promotion des capacités du village en vue d'atteindre les objectifs spécifiques de développement, particulièrement dans les secteurs de la santé, de l'éducation, de l'hydraulique et de la sécurité alimentaire. Il supervise l'action des associations affiliées et des comités de gestion.

''HONNORO'' obéit ainsi aux orientations du Gouvernement du Sénégal en matière de développement du monde rural.

Ces exploits, comme vous le constaterez dans le document annexe, ont été possibles grâce au concours des fils du village et surtout de ses cadres demeurant au Sénégal et dans la Diaspora.

Nous jeunes, futures cadre du village, héritiers naturels et légitimes de ce que nos ainés nous léguerons, pensons qu’il est temps de se lever et de faire preuve d'anticipation dans la prise en charge de certaines questions urgentes de l’heure. Il s'agit notamment:

Du poste de santé de Tendouck qui faisait la fierté du village et de ses environs, mais qui n’a pas d’infirmier depuis 5 ans. Une situation très douloureuse car même pour le soin le plus bénin, les populations sont obligées de parcourir 7 km pour se rendre au District de Santé de Thionck Essyl.

 

Chers journalistes,

Parmi nos préoccupations, figure aussi la situation de l'Espace Jeunes construit alors que l’actuel Ministre de la Santé et de la prévention Monsieur Modou Diagne Fada était ministre de la Jeunesse et dont le matériel devant permettre le fonctionnement fut convoyé grâce aux exigences du Docteur Aliou Sow alors ministre de la Jeunesse. Ce bijou est aujourd’hui négligé par les autorités actuelles en charge du département de la Jeunesse. Pire, Monsieur Gérard Diamacoune, envoyé par le Ministre Mamadou Lamine Keita le gère dans le plus grand flou. Exemple: A chaque fois qu'il y a match de football ou un combat de lutte, ce gérant fait payer l'entrée aux populations sans leur donner des tickets. Il loue les salles de conférences de l’Espace Jeunes pour des soirées dansantes. Pour l’initiation à l’informatique, monsieur le gérant encaisse 3000 F CFA par personne et par mois, pour des populations qui n’ont que leur ''Kadiandou'' pour se nourrir. Pour toutes ces raisons, nous demandons le départ immédiat et sans conditions de ce Monsieur Senghor ainsi que son Ministre de tutelle, Monsieur M. L. Keita. Nous demandons aussi aux autorités de procéder à l’inauguration de l’Espace Jeunes et d'installer des personnes compétentes qui ne voleront pas le matériel comme c’est le cas aujourd’hui.

Enfin, nous voulons mettre en garde le Ministre M. L. Keita. Nous tenons à lui faire comprendre que le Fogny, le Kalounaye, le Blouf et Tendouck en particulier, sont au courant de ses agissements, tendant à faire croire que les Diolas sont minoritaires à Bignona. Nous pensons qu’il est temps d’arrêter ce malheureux car s’opposer à la nomination d’un homme de la trempe de monsieur Alassane Gomis Diédhiou, Capitaine au long court, Directeur Adjoint depuis des années de la Marine marchande , actuelle ANAM (Agence nationale des affaires maritimes), membre du comité représentant l’Etat dans le choix du bateau le WILIS en Indonésie, membre du comité de supervision de la construction du bateau le joola en Allemagne, membre du comité de la fondation du mémorandum sur le contrôle des navires par l’Etat du port des pays de l’Afrique de l’ouest et du centre , membre du conseil régional de ziguinchor jusqu’en 2009, coordonnateur des libéraux du Département de Bignona à Dakar, Je disais donc s'opposer à la nomination de cette personne de valeur, au poste de Directeur Général du COSEC sous prétexte qu’il risque de l’anéantir politiquement dans le département de Bignona , est un crime et un manque de considération pour les Diolas. Cet incompétent notoire, essaie d'activer le levier ethnique aux seules fins de se maintenir au poste de ministre de la Jeunesse alors que l’on sait qu’il est vomi au niveau national par les jeunes du parti (le PDS) mais aussi par tout le département.

Pour finir, nous demandons à son excellence, Maître Abdoulaye WADE, de reprendre les conclusions des enquêtes de moralité, effectuées sur la personne de ce cadre compétent du Département, Monsieur Gomis Diédhiou, et de le nommer à poste de direction qu’il mérite. Au cas où notre voix ne serait pas entendue, nous n'écartons pas la possibilité, en accord avec toute la jeunesse du Département de Bignona, de nous mobiliser pour voter pour l’opposition à l'occasion des prochaines élections.

LE COORDONNATEUR

Doudou DIATTA

 

 

La prise de conscience de la nécessité d'un effort collectif pour le développement du village de Tendouck a conduit les ressortissants dudit village à Dakar, réunis le Dimanche 3 Avril 1963 à la Sicap Rue 10 chez Doudou DIEME, à lancer l'idée de création d'une association de développement de Tendouck.

Au cours de cette réunion, les participants ont noté que le Gouvernement, malgré ses bonnes intentions et les efforts qu'il fournit, ne pourra pas tout seul satisfaire les besoins des populations. Celles-ci doivent s'organiser pour soutenir l'action des pouvoirs publics.

C'est ainsi que sur leur initiative, une réunion a été tenue le Dimanche 15 Mai 1966 à Tendouck. Son ordre du jour portait sur la nécessité et les voies et moyens de création d'une association de développement de Tendouck.

La principale décision de la rencontre a été la création de l'association dénommée "HONNORO", ce qui signifie regroupement spontané pour la solidarité, l'entre aide et le développement en langue nationale diola.

Les statuts de Honnoro furent adoptés le Dimanche 25 Décembre 1966. Cette date marque aussi celle du démarrage de ses activités.

Devenue opérationnelle la même année, Honnoro qui regroupe actuellement quinze (15) sections géographiques à travers le pays et à l'étranger, quatre (4) commissions techniques, cinq (5) Comités de gestion et supervise les activités des quatre (4) associations affiliées, ambitionne à devenir pour le village de Tendouck, un instrument efficace de coordination, d'intégration et de promotion des capacités du village en vue d'atteindre les objectifs spécifiques de développement, particulièrement dans les secteurs de la santé, de l'éducation de l'hydraulique et de la sécurité alimentaire. Il supervise l'action des associations affiliées et des comités de gestion.

Honnoro obéit ainsi aux orientations du Gouvernement du Sénégal en matière de développement du monde rural.

Date de création: 25 Décembre 1966

Récépissé n°8113/M.INT/DAGAT/DEL/AS du 16 Fév 1995

Numéro de Compte bancaire: N° 34 336 621 / Z , CBAO, Agence Ziguinchor

REALISATIONS:

En dépit de ses moyens financiers limités, Honnoro poursuit sans répit l'accomplissement de ses missions. C'est ainsi qu'il a pu faire les réalisations suivantes:

-Extension de l'Ecole primaire Joseph Alamati DIEME de Tendouck à 12 classes par la construction et l'équipement de 9 classes (l'Etat avait construit et équipé 3 classes).

-Construction du logement du directeur de l'école

-Construction du Collège d’Enseignement Moyen de Tendouck (12 classes dont 3 construites par l’Etat)

-Achat périodique de fourniture scolaire.

-Construction et équipement du dispensaire (la maternité a été construite et équipée par l'Etat ).

-Construction d'un logement pour le chef du Poste médical

-Achat périodique de médicament et autres petits matériels médicaux.

-Aménagement du marché et du débarcadère qui polarisent les villages de l'arrondissement.

-Aménagement de la voie reliant le débarcadère au village

-Participation à la construction et à l'équipement du Foyer des Jeunes de Tendouck (Il a été inauguré par le Président Abdou DIOUF en septembre 1987)

-Aménagement du terrain de football

-Maintenance et prise en charge du gasoil nécessaire au fonctionnement du forage installé par l'Etat et opérationnel depuis 1991

-Participation à la réalisation des deux jardins du Groupement féminin de Tendouck.

-Construction du local qui abrite les moulins à céréales

-Aménagement de la piste de protection de la forêt classée de Tendouck

-Envoi en formation de jeunes filles dans les domaines de la coupe, de la couture et de la broderie et de garçons dans ceux de l'agriculture, de la pêche et de l'hydraulique

-Investissements humains en faveur du développement du village et du terroir.( Le lotissement du village par Honnoro est à l'étude ).

-Contribution au renforcement de l'unité du village et à l'éducation civique et morale des populations.

PERSPECTIVES

Honnoro ambitionne de mener à termes les actions suivantes et s'engage résolument pour le développement de Tendouck contribuant ainsi de manière décisive à la lutte que mène les pouvoirs publics contre l'exode

rural et le sous-développement :

-Lotissement du village

-Extension des réseaux hydraulique et électrique du village

-Construction d'une digue anti-sel

-Extension du Poste médical et son érection en Centre médical

-Construction d'un Foyer de la Femme/Garderie d'enfants/Ecole préscolaire

-Construction d'un magasin de consommation

-Aménagement d'un débarcadère en eau profonde

-Aménagement de la gare routière avec installation d'une station service

-Promouvoir l'alphabétisation des masses en langues française et nationale diola

-Contribution à la protection de l'environnement

-Achat de pirogues motorisées pour le transport fluvial principalement sur Ziguinchor

-Élaboration d'un plan local de développement de Tendouck.

Dans le cadre de la réalisation de son programme, Honnoro est en train de finaliser l'étude de projets à soumettre aux bailleurs de fonds.

Nul doute que l'entente, la solidarité et la mobilisation des populations autour des objectifs de l'association constituent des valeurs sûres pour les atteindre.

 

 

ANNEXE Il s'agit aussi du lycée qui, dès la rentrée prochaine va démarrer avec des classes de seconde, et dont la situation nous préoccupe au plus au niveau. C’est pourquoi, nous demandons à l’Etat de veiller à ce qu’il y ait, dès l’ouverture, des professeurs en nombre suffisant pour éviter les grèves.

 

Le cas le plus récent est celui de notre frère, le Capitaine Gomis Diédhiou, sur lequel nous reviendrons plus en détails.

Nous vous avons donc conviés à cette rencontre pour vous entretenir des difficultés que le Blouf, en particulier le village de Tendouck, vit depuis que le Ministre Mamadou Lamine Keita a été parachuté à la tête du prestigieux Ministère de la jeunesse.

Avant d’entrée dans le fond des débats, permettez-moi, de vous faire un bref rappel du contexte de création de l’association ''HONNORO'', mise en place par le village et dont les réalisations et ses perspectives pour le développement sont exposées dans le document annexe.

 Tout est parti de la prise de conscience de la nécessité d'un effort collectif pour le développement du village de Tendouck qui a conduit les ressortissants dudit village à Dakar, réunis le Dimanche 3 Avril 1963 à la Sicap Rue 10 chez Doudou DIEME, à lancer l'idée de création d'une association de développement de Tendouck.

Au cours de cette réunion, les participants ont noté que le Gouvernement, malgré ses bonnes intentions et les efforts qu'il fournit, ne pourra pas, tout seul, satisfaire les besoins des populations. Celles-ci doivent s'organiser pour soutenir l'action des pouvoirs publics.

C'est ainsi que sur leur initiative, une réunion a été tenue le Dimanche 15 Mai 1966 à Tendouck. Son ordre du jour portait sur la nécessité et les voies et moyens de création d'une association de développement de Tendouck.

La principale décision de la rencontre a été la création de l'association dénommée "HONNORO", ce qui signifie, en langue nationale Diola, regroupement spontané pour la solidarité, l'entraide et le développement.

Les statuts de Honnoro furent adoptés le Dimanche 25 Décembre 1966. Cette date marque aussi celle du démarrage de ses activités.

Devenue opérationnelle la même année, ''HONNORO'' qui regroupe actuellement quinze (15) sections géographiques à travers le pays et à l'étranger, quatre (4) commissions techniques, cinq (5) comités de gestion et supervise les activités des quatre (4) associations affiliées, ambitionne à devenir, pour le village de Tendouck, un instrument efficace de coordination, d'intégration et de promotion des capacités du village en vue d'atteindre les objectifs spécifiques de développement, particulièrement dans les secteurs de la santé, de l'éducation, de l'hydraulique et de la sécurité alimentaire. Il supervise l'action des associations affiliées et des comités de gestion.

''HONNORO'' obéit ainsi aux orientations du Gouvernement du Sénégal en matière de développement du monde rural.

Ces exploits, comme vous le constaterez dans le document annexe, ont été possibles grâce au concours des fils du village et surtout de ses cadres demeurant au Sénégal et dans la Diaspora.

Nous jeunes, futures cadre du village, héritiers naturels et légitimes de ce que nos ainés nous léguerons, pensons qu’il est temps de se lever et de faire preuve d'anticipation dans la prise en charge de certaines questions urgentes de l’heure. Il s'agit notamment:

Comité d'action Pour la défense Des intérêts de Tendouck: Conférence de presse du 01 Août 2010
Facebook Tendouck
RSS