Boukout Diounoung du 17 aout 2013

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Diounoug est un village du Sénégal situé en Basse-Casamance. Il fait partie de la communauté rurale de Djinaky, dans l'arrondissement de Kataba 1, le département de Bignona et la région de Ziguinchor. . Il est à 1,500 km à droite (si on vient de Bignona)  de la route nationale 5 juste après le pont de Bailla. Sa population est estimée environ 500 habitants d’après le recensement de 2010-2011.

Origine et enjeux

Le boukout (ou bukut ou futampaf) est un rite d’initiation diola pratiqué en Basse-Casamance (Sénégal). L’existence de ce rite est connu depuis le XIIe siècle. De ce fait, avant l’ère de la colonisation, c’était la seule école de formation, un enseignement à la fois généraliste et spécifique préparant le jeune homme à prendre sa place dans la société, mais aussi à la défendre. La périodicité n’étant pas connue avec précision, il faut attendre que les sages annoncent l’événement, deux ou trois ans auparavant, après avoir constaté dans le village une série de phénomènes insolites qui constituent autant de signes. Les préparatifs durent plusieurs jours, alors que futurs initiés, proches et habitants des villages voisins convergent en grand nombre vers le village.

Cette année, c’est au tour de Diounoung après 1977, 36 ans après

 

 

Les préparatifs de l’événement

Pour les préparatifs, les villageois se débrouillent par les moyens du bord pour pouvoir satisfaire les étrangers mais aussi et surtout pour une réussite effective de l’événement. Ils ont initiés des cotisations depuis cérémonie ‘’foutabore ‘’ d’avril 2012. Dans une des familles que nous avons eu à interroger chaque personne cotise 100 000 FCFA excepté les fonctionnaires et les femmes ; pour les premiers une cotisation de 250 000 FCFA leurs est imposée et pour les 2nd 25 000 FCFA.

Les problèmes que rencontre le village

Pour se rendre dans le village ; il faut traverser une rizière par une route difficilement praticable pour les véhicules surtout pendant la saison des pluies. Aussi beaucoup de leurs puits ne sont plus fonctionnels à cause de la salinisation. Le village a un problème sérieux d’eau potable, de couverture médicale. Et jusqu’à présent aucune autorité étatique et également aucune ONG non plus n’a fait signe. La cérémonie officielle est prévue pour le 17 Aout 2013. A ce jour le village n’a qu’une école primaire qui ne compte que trois classes, une case de santé en construction, pas de forage et sans électricité.

Il est vrai que c’est de l’argent énorme qui coule dans des cérémonies de ce genre comme on le dit, mais comme avantage il y a les retrouvailles et puis qu’il s’agit d’une culture l’enracinement de la population va se faire sentir. Et d’après l’expérience de certains villages, plus ces événements existent plus les infrastructures se multiplient.

Boukout  Diounoung du 17 aout 2013
Facebook Tendouck
RSS