LA LUTTE CONTRE LA MOUCHE DE FRUITS ET LES METHODES DE CONTROLE DE BACTEROCERA INVADENS

 

  1. LA LUTTE AGRONOMIQUE

Entretenir régulièrement les vergers (désherbage nettoyage ; taille fertilisation) sur- greffer les variétés précoces sur des variétés tardives. Choisir des variétés précoces à peau épaisse pour les nouvelles plantations. Limiter les plantes hôtes sauvages ou cultivées aux voisinages des vergers. Labourer sous les arbres et enfuir des graines de Nîmes pilées pour détruire les pupes.

  1. LA LUTTE PROPHYLACTIQUE

Ramasser et détruire les fruits tombés ou piqués dans les vergers soi :

-en enterrant en profondeur ; en incinérant les fruits ou en les enfermant dans un sac plastique noir solide, mis au soleil pendant 48heures

-Trier ; écarter et détruire rapidement les fruits piqués dans les unités.

-Eviter de commercialiser les fruits piqués ; détruire les invendus (enterrer ou incinérer ne pas les jeter à l’aire libre)

3) la lutte biologique

-Préserver et favoriser les fourmis rouges ; elles luttent contre les mouche de fruits de manière économique et durable.

Relier les arbres par des ficelles ou perches pour mieux répartir les fourmis dans les vergers.

Faire des lâchés de parasitoïdes pour mener une lutte biologique de qualité.

LUTTE INTEGRE ET CHIMIQUE

-Placer des pièges contenant un attractif (méthyle eugénol ou muscade pilée ou extrait de basilic) et un insecticide pour éliminer les mâles de bactrocera

-Faire des traitements préventifs au SUCCESS APPAT sur le feuillage et avant maturité des fruits pour éliminer les femelles de mouches.

NB :pour limiter efficacement les dégâts sur les vergers ;l’ensemble des acteurs de la filière doivent pour utiliser un ensemble de méthodes complémentaire ;appliquées à l’échelle du bassin de production ;à plusieurs périodes de l’année et contre les différents stades de développement de la mouche(œufs larves pupes ;adultes).

Les médias ou radios communautaires et station régionales doivent pouvoir relayer pour une large information et sensibilisation des arboriculteurs du département, de la région et de tout Sénégal

Cette mouche de fruits et originaire DU SRI LANKA(Asie). Elle envahi depuis 2004 toute l’Afrique de l’ouest. Elle se reproduit toute l’année avec un pic en hivernage. Elle peut pondre en moyenne 700 œufs.

Elle colonise de nombreuses plantes. La mouche adulte peut vivre plusieurs mois c’est un insecte de quarantaine

 

LA LUTTE CONTRE LA MOUCHE DE FRUITS ET LES METHODES DE CONTROLE DE BACTEROCERA INVADENS
Facebook Tendouck
RSS