LA VERITE DE MA RECOLTE DE CETTE ANNEE

Au Sénégal, à l’instar de la plupart des pays subsahariens, l’agriculture est largement tributaire des conditions climatiques. L’agriculture paysanne occupe 60% de la population active et contribue pour 20% au PIB. Elle est dominée par plusieurs filières dont la filière arachide, riz, mais et autres.

Nous nous intéresserons à la récolte d’arachide pour cette année 2013 dans le village Tendouck se  trouvant dans le département de Bignona.

Il faut noter qu’en dehors du riz cultivé par presque toute les familles diverses de ce village soit environs 99%. L’arachide est la deuxième filière cultivée soit environs 80% de la population de Tendouck.

A la question de savoir les raisons du choix de l’arachide, un agriculteur du Nom de Diatta natif de ce village nous dit : Cela fait des années que je cultive l’arachide, d’ailleurs au paravent mes parents pratiquaient cette activité. Et s’en étaient une très rentable parce qu’après récolte et la vente ça nous  permettait de payer les fournitures et les inscriptions pour les enfants. La plupart des femmes stockent de la pâte d'arachide communément appelé  « étiguadégué » pour éviter de manger du riz blanc le « Gnakantang » au cas où le poisson se ferait rare dans le marché. Beaucoup de nos besoins financiers étaient épongés avec l’argent de l’arachide.

Pour cette année 2013; il nous ait arrivé un malheur pour ainsi dire car nous n'avions pu récolter l'arachide et pour cause les singes et d'autres animaux de la forêt ont détruit la majeur partie de la récolte.

C’est la triste réalité que nous avons vécu cette année, et si ça continue  ainsi; nous risquons gros.

LA VERITE DE MA RECOLTE DE CETTE ANNEE
Facebook Tendouck
RSS